23 octobre 2020
Walliser Seema (Vernissage) - Jugoistok

Walliser Seema (Vernissage) – Jugoistok

Vendredi 23 octobre 2020 // Portes : 20h00 – Concert : 21h00 – Fermeture : 01h00

A la caisse :  15 CHF // En prélocation (Jusqu’à 17h00 le Jour J) : 15 CHF (Petzi)

Prix spécial -25 ans = – 5 CHF à la caisse sur présentation d’une carte d’identité.
Gratuit avec l’abonnement “AG Culturel” (Réservation obligatoire : info@cavesdumanoir.ch)

 

Walliser Seema est un projet musical panvalaisaniste qui unifie avec brio le Haut et le Bas-Valais en s’affranchit des frontières culturelles et linguistiques cantonales, mais également internationales. Pour cette soirée, nous partirons à l’abordage de leur tout nouvel album : La Couronne, la Mort et l’Amour. Pour ce voyage, ils seront accompagnés du tout nouveau projet de Lisa Biard et d’Élise Lehec, Jugoistok qui nous fera tanguer entre Europe de l’Est et Amérique du Sud.

Bonus : Pour chaque entrée, vous recevrez un code de téléchargement du nouvel EP !

 

Walliser Seema (CH/VS) – Rock, musique folklorique, chanson

Walliser Seema, ou Marin Valaisan en français dans le texte, est un trio audacieux, impénétrable et imprévisible piloté par le capitaine Jean-Marc Briand, chansonnier d’Albinen, en compagnie de ses fidèles moussaillons Ivan Jeitziner, soubassophoniste de Viège-Nord, et Xavier Moillen, multinstrumentalist de Sierre.

À force d’écumer les mers et océans, ces trois Valaisans ont compilé de nombreux récits qu’ils se feront un plaisir de nous conter… en français et en wallisertitsch s’il vous plait !!!

Il sera question de séduisantes sirènes, de batailles perdues et de chansons oubliées. Embarquez avec eux dans une odyssée entre vallées d’amour et montagnes de haine, et cependant pleines d’espoir à travers leur musique inspirée par la chanson, tantôt rock, tantôt arabisante.
De la chanson valaisanne AOC !

 

Jugoistok (CH/VS) – Vagabondage sonore

Jugoistok (југоѝсток) nom masculin : sud-est
Des berges du lac Vardar aux bords de la rivière Papaloapan, Jugoistok raconte des histoires d’iles perdues et de chevaux vendus, des souvenirs de Commandante et de 9 juillet, des couleurs d’Odessa et de Buenos Aires, et des hommages à Sandunga ou à Claude. Un mélange de chansons traditionnelles d’Europe de l’Est et de tango nuevo argentin. Une invitation au vagabondage sonore que lancent les deux musiciennes. (Il n’est pas interdit de chanter, ou même de danser pendant le voyage.) Jugoistok, c’est Lisa Biard au bayan et à la voix et Élise Lehec à l’alto, au violon et à la voix