4 novembre 2021 5 novembre 2021
Sécheresse, de Mélanie Lamon et Pascal Bruttin

Sécheresse, de Mélanie Lamon et Pascal Bruttin

Jeudi 04 novembre 2021 // Portes : 19h30 – Spectacle : 20h00

Vendredi 05 novembre 2021 // Portes : 19h30 – Spectacle : 20h00

A la caisse :  20 CHF // Moins de 30 ans : 15 CHF (Prélocation Petzi)

Prix spécial -25 ans = – 5 CHF à la caisse sur présentation d’une carte d’identité.
Gratuit avec l’abonnement « AG Culturel » (Réservation obligatoire : info@cavesdumanoir.ch)

Certificat COVID : avec

 

Sécheresse est une fiction sonore transposée à la scène. Elle est un poème sonore, un monologue articulé par une voix, des sons et de la musique. Entre performance, théâtre, musique et expérience sonore, Sécheresse est en mutation. Gilles Vuissoz cherche à faire se rencontrer la lumière et le son, Lionel Darbellay travaille sur la spatialisation sonore, Pascal Bruttin et Mélanie Lamon dialoguent avec toutes les instances en y ajoutant la musique et la voix.

 

Sécheresse – CH – Fiction sonore portée à la scène

L’histoire s’articule autour du parcours étrange d’une femme qui cherche à étancher sa soif. Elle est chez elle, dans sa salle de bains, décide de partir à la recherche de fontaines de la ville de Sion, nage dans les Bains de Loèche, part en bateau sur le lac Léman…
La fable se raconte grâce aux sons réalistes de ses mouvements, l’ambiance d’une gare, le bruit de la douche, le son du détendeur lorsqu’elle fait de la plongée. L’émotion est transmise par la musique, les nappes sonores, l’univers étrange de ce qui l’agite à l’intérieur.
La femme raconte, tente des explications sur les méandres de ses pensées. On aborde ici les thèmes de la différence, de la quête d’identité, d’un certain rapport au vide, de troubles psychiques.

On naît dans une sorte d’eau, et puis, dans un cri, on se cambre dans l’air de la vie, on doit respirer… Un jour, on a oublié comment faire, un beau jour, on recherche l’eau, celle du début peut-être. Revenir à cet être en devenir, oublier le chemin parcouru et les blessures. Nager, ne plus être, être ce qui n’est pas encore…

Distribution
Création sonore : Mélanie Lamon et Pascal Bruttin. Avec l’aide de Lionel Darbellay
Musique : Pascal Bruttin
Voix : Lamon Mélanie
Sonorisation : Lionel Darbellay
Scénographie : Gilles Vuissoz
Œil extérieur : Olivier Werner
Production : Ananki Cie
Avec les voix de Marie-Emmanuelle Perruchoud, Joanie Ecuyer Coquoz, Agnès Walpen, Noémie Lamon, Olivier Meile.

Avec le soutien du Canton du Valais, de la Loterie romande, de la Ville de Sion, de la Bourgeoisie de Sion, de la Fondation Michalski, Swiss Perform et FSRC/SRKS