Warning: date_format() expects parameter 1 to be DateTimeInterface, boolean given in /home/clients/da04cb120a994a65840dfb76db61a48d/web/wp-content/plugins/wolf-events/inc/frontend/class-wolf-events.php on line 193
Oiseaux-Tempête w/ Mondkopf & G. W. Sok, Ostande, Patrick Fellay
Time: 20h30 - 02h00
Venue: Concerts
Address: Place du Manoir 1
Zipcode: 1920 Martigny

OISEAUX-TEMPÊTE W/ MONDKOPF & G. W. SOK, OSTANDE (VERNISSAGE), PATRICK FELLAY
CAVES DU MANOIR – MARTIGNY
8 décembre 2018 / 20h30 – 02h00
A la caisse : 18 CHF // En prélocation : 15 CHF (Petzi)

À l’occasion du vernissage du premier album d’Ostande, nous vous proposons un voyage poétique et initiatique qui vous entraînera aux frontières de l’imaginaire. Patrick Fellay ouvrira la soirée à la guitare, puis Ostande mettra les machines en route pour un électro rock teinté d’un spoken word puissant et sensible. Oiseaux-Tempête déclenchera l’explosion ultime, aussi enivrante qu’hypnotique.

OISEAUX-TEMPÊTE – FR – Post-rock, electronic oriental jazz

Oiseaux-Tempête est un trio de post-rock créé à Paris en 2012 par les musiciens multiinstrumentistes Frédéric D’Oberland et Stéphane Pigneul (membres de Fare Well Poetry et du Réveil Des Tropiques) ainsi que le percussionniste Ben Mc Connell. Pour leur concert aux Caves du Manoir, ils seront accompagnés du jeune génie de la scène électronique française Mondkopf et du néerlandais G.W. Sok, chanteur et performeur dans The Ex et King Champion Sounds. Ce projet, complexe et subtile vous entraînera en terre d’Orient dans un tourbillon énergique et lyrique d’une intensité rare.

OSTANDE – CH-VS / FR – Electro rock, Spoken word

Leur EP inaugural, « Minuit 43 », les a notamment emmenés à Paris, dans la salle mythique des Trois Baudets, où ont éclos les plus grands noms de la scène francophone. Réunis sous le nom du duo électro-rock Ostande, le Martignerain Pat Genet et l’Orléanais Régis Savigny lancent en avant-première aux Caves du Manoir leur album « Noyés par la décrue ». Un disque qui scelle l’exigence d’un spoken word tendu, tracé au cordeau. Et qui, révélant une déchirure animale, claque une poésie urbaine sublimée par l’organique des machines et le tranchant des guitares. Et dessine une cartographie : celle d’une douleur flirtant avec la folie.

 

PATRICK FELLAY – CH/VS, Chanson
Membre de Glen of Guinness, d’Hirsute , de Charlotte peut-être ou même parfois, Patrick Fellay n’est plus à présenter. Le 8 décembre, il se produira toutefois en solo, avec pour seule compagnie sa guitare. Non sans une dose de provocation, de cynisme ou d’impertinence, mais toujours avec humour et autodérision, Patrick Fellay nous entraînera dans son univers décalé et poétique. Celui qui soutient qu’« il est important de rester con » saura toutefois nous charmer et qui sait peut-être même nous émouvoir.