6 novembre 2020
Laake - Vouipe (Vernissage) - Verveine

Laake – Vouipe (Vernissage) – Verveine

Vendredi 6 novembre 2020 // Portes : 20h30 – 04h00

En prélocation (Jusqu’à 17h00 le Jour J) : 20 CHF (Petzi)

Prix spécial -25 ans = – 5 CHF à la caisse sur présentation d’une carte d’identité.
Gratuit avec l’abonnement “AG Culturel” (Réservation obligatoire : info@cavesdumanoir.ch)

 

Verveine ouvrira cette folle soirée avec son électro rythmique, franche et aventureuse. S’en suivra le vernissage du tant attendu album « Lichen » de Vouipe, où il fera voyager nos esprits au travers de ses différentes prises de sons ! Laake (Raphaël Beau) prendra le relai, aux côtés de la violoncelliste Juliette Serrad, pour nous délivrer un univers progressif, intemporel et libre bousculant sur son passage les codes du classique et de la musique électronique.

 

Laake – FR – Piano Transe

Pianiste autodidacte et producteur électro, LAAKE a fait de son instrument fétiche et de ses mélodies teintées de classique le maître mot de ses compositions. L’électronique et les machines, des vecteurs essentiels.Une  image  simple  revient  sans  cesse  de  ses  morceaux  :  le  clair-obscur.  Tant  LAAKE  est  à l’équilibre entre ombre et lumière, douceur et furie, à coups de beats acérés, notes de piano ravageuses, subtilités vocales et basses profondes. Dès son premier EP, “69”, paru en 2015, le producteur de 30 ans nous avait emmené tour à tour en eaux profondes et en suspension aérienne. Un an plus tard LAAKE fait partie de la programmation officielle du festival “Piano Day”, compose pour les synthétiseurs Arturia et habille une célèbre marque de montres avec son morceau «Introspective». Après  des  passages  remarqués  à  Berlin,  Londres  et  au  Printemps  de  Bourges  en  2017, LAAKE  sort  son  deuxième  EP,  “PIAANO”,  unanimement  salué  par  la  presse.  On  y  croise  de  foudroyantes et mélancoliques parties de piano classique, le spleen de machines acerbes et même le fond d’un club techno crasseux sorti du néant. Le clip de «Introspective» tourné en Islande et réalisé par l’artiste, sera sélectionné dans plusieurs festivals de films internationaux. En  2018,  LAAKE  fait  partie  des  10  finalistes  du  Prix  Ricard  SA  Live  et  entame  une  tournée de 50 dates à travers la France, la Belgique et la Suisse aux côtés de Vitalic, Max Cooper, ou encore Laurent Garnier. L’année  d’après,  LAAKE  délivre  une  facette  plus  intime  de  sa  personnalité  avec  «River»  et signe une nouvelle fois la réalisation du clip tout en travaillant sur un premier album, intitulé sobrement «O», une symphonie électronique.L’orchestre, pièce maîtresse de ce premier album fait graviter ses mélodies épiques autour des  machines.  Entre  envolées  lyriques  lumineuses  et  hymnes  techno-classique  martelés,  le compositeur explore de nouveaux horizons, musique expérimentale, pop… Tantôt guidés par une voix grave qui déclame l’ombre et la lumière, on s’immerge volontiers dans les abysses mélodiques que LAAKE trace sous ses doigts. Sortie de l’album : 27 mars 2020 sur Mercury Records.

 

Vouipe – CH – Electro-détonant

Ce sont des vibrations subtiles qui vous caressent les tympans et un kick à faire vibrer votre pantalon. C’est un projet qui vous emmène au moyen de nappes sonores enregistrées lors de voyages, de voix délirantes et d’instruments aux sonorités atypiques dans une électro expérimentale saisissante, racée et punchy. Pour les 10 ans de Vouipe, Dimitri souhaite travailler en harmonie avec ses productions, en captant l’énergie du lieu choisi. Il s’installe quelques jours avec son studio mobile, un bus VW T3 équipé, dans un endroit symbolique tout en composant l’ossature de chaque morceau qui sera retravaillé en studio. Dans certains lieux, Dimitri a été accompagné par le photographe Xaveer Geysens afin d’imager l’atmosphère de la composition musicale.

 

 

Verveine – CH – Electro

VERVEINE est un projet de musique électronique initié par Joell Nicolas(CH). A la recherche d’une matière sonore transversale, VERVEINE flirte avec plusieurs codes et glane sa singularité dans une étrangeté pop, une rythmique angulaire et franche, ainsi qu’une production viscérale et aventureuse. Après les sorties DIY de «Peaks» (2013,DKLK Records) et d’ «Antony» (2015, Creaked Records), elle suscite tout d’abord de l’intérêt de la part des acteurs culturels suisses (Paléo,M4Music, BadBonn Kilbi, Fri-Son, Les Docks, Festival de la Bâtie) puis entre-ouvre les portes européennes (Transmusicales de Rennes,Printemps de Bourges, Plissken Festival, Iceland Airwaves, EurosonicNoorderslag, Zemlika). Nourrie par son background classique mais surtout par l’effervescence des cultures électroniques, elle s’entiche d’artistes tels que Mark Pritchard, Holly Herndon, Ben Frost ou encore Laurel Halo pour ne citer qu’eux. Elle travaille actuellement à la production d’un nouvel album à paraître courant 2020.