8 mai 2020
JARBOE featuring Peter Emerson Williams – strom|morts

JARBOE featuring Peter Emerson Williams – strom|morts
Vendredi 8 mai 2020 // Portes : 21h00 – 02h00
A la caisse :  18 CHF // En prélocation : 15 CHF (Petzi)
Prix spécial -25 ans = – 5 CHF à la caisse sur présentation d’une carte d’identité.
Gratuit avec l’abonnement “20 ans 100 francs”

L’incroyable Jarboe, sera de retour en Europe pour son “Illusory tour”, avec le guitariste américain éclectique Peter Emerson Williams. Pour la première fois depuis l’époque des Swans, elle ne nous charmera pas seulement avec sa voix, mais nous fera aussi part de ses talents au synthé. C’est un événement à ne pas manquer ! Pour débuter cet soirée exceptionnelle, le drone de strom|morts nous emmènera voyager au milieu de sons nouveaux et mystérieux.

JARBOE featuring Peter Emerson Williams – US – Ambiant/Expérimental

L’artiste et musicienne multidisciplinaire connue sous le nom de Jarboe a d’abord attiré l’attention du public en tant que membre du groupe avant-rock américain Swans entre 1985 et 1997. C’est à cette époque que sont sortis des classiques reconnus dans le répertoire du groupe tels que “Children of God” (1987), “White Light from the Mouth of Infinity” (1991) et “Soundtracks for the Blind” (1996) et l’impact significatif qu’elle a eu sur l’évolution du son est clairement perceptible même par les auditeurs les plus occasionnels.

Sa relation étroite avec le fondateur du groupe Michael Gira a abouti au projet Skin et à l’album “Blood, Women, Roses” en 1987. C’est en 1991 que sort “13 Masks”, le premier album à paraître sous son propre nom. Alors que “Sacrificial Cake” (A “Swans Related Project” de 1995) a développé l’utilisation d’éléments “tribaux/rituels” et l’utilisation de voix multiples, c’est l’album “Anhedoniac” de 1998 (initialement sorti en édition de 1500) qui a véritablement servi à annoncer l’émergence d’une force artistique unique et sans compromis. Plus qu’une simple catharsis pour les années Swans, c’est un album qui aujourd’hui encore confronte l’auditeur à un degré d’honnêteté frontale, globale et émotionnelle que peu de ses pairs ont été capables de reproduire.

Jarboe a rapidement exploité les opportunités offertes par Internet et, via son site web, thelivingjarboe.com s’est imposée comme une artiste indépendante et prolifique, publiant elle-même une grande partie de sa production ultérieure sous la forme d’éditions souvent limitées où elle a exercé un contrôle total sur les questions de travail artistique et de présentation.

Un intérêt profond pour les systèmes spirituels et de croyance tels que le bouddhisme, l’hindouisme et la pratique occulte a inspiré une grande partie de son travail dans la première décennie du 21ème siècle et au-delà, comme en témoignent la trilogie “Magick” (2006/7), “Mahakali” (2008), “Skullgirl”/”Alchemic” (2009) et plus tard “Dreams” (2013).

Entre-temps, une facilité de collaboration a été démontrée par : “Beautiful People Ltd” (w. Lary Seven (1992)), “Neurosis & Jarboe” (2003), “J2” (w. Justin Broadrick (2008)) et “Jarboe & Helen Money” (2015) pour ne citer que quelques exemples. “The Men Album” (2005) était un double CD où chaque morceau était une collaboration et mettait en vedette des artistes de renom tels que Blixa Bargeld, David Torn, J. G. Thirlwell et d’autres.

De plus, Jarboe a revu et retravaillé son matériel de l’ère Swans sur “Indemnity” (2011) et “Indemnity 2” (2012) et a composé la bande originale d’un jeu vidéo “The Path” (2010).

En 2017, elle sort un EP en collaboration avec le duo italien Occult Psychedelia Father Murphy, suivi de plus de 50 concerts en Europe, au Royaume-Uni, en Russie, en Australie et aux Etats-Unis.

“Depuis quatorze ans, la seule constante de Swans, et aussi la force créatrice d’une demi-douzaine de sorties solo, Jarboe est l’une des femmes les plus remarquables de la musique extrême” – Terrorizer

“Jarboe transforme l’instant le plus simple en une intensité hallucinante” – Kerrang

 

strom|morts – CH – Drone

Conthey est devenue un haut lieu du drone depuis que des membres d’Abraham et de Knut se sont rendus compte qu’ils avaient déménagé au même endroit, voire comble de la coïncidence qu’ils habitaient la même rue. Farce cosmique ou intervention divine, on vous laisse choisir.

Oeuvrant à forger le son qui arrêtera le temps et nous rendra tous éternels, strom|morts dronent sans relâche. Ils affinent les techniques, explorent de nouveaux territoires sonores et canalisent les vibrations créatrices d’entités oubliées dans les tréfonds du cosmos.