16 mars 2022
Concert - Emel [Only Swiss Show] + Meimuna

Concert – Emel [Only Swiss Show] + Meimuna

Mercredi 16 mars 2022 // Portes : 19h00 // Meimuna : 20h00 // Emel : 21h15 // Fermeture des portes : 01h00

À la caisse : 30 CHF // En prélocation : 28 CHF // Projection + Concert : 42 CHF (Petzi)

Prix spécial -25 ans = – 5 CHF à la caisse sur présentation d’une carte d’identité.
Gratuit avec l’abonnement « AG Culturel » (Réservation obligatoire : info@cavesdumanoir.ch)

 

Au retour d’une tournée mondiale qui s’achève avec une série de dix concerts au Japon, Emel a choisi les Caves du Manoir pour sa prochaine résidence de création, suivie d’un concert exclusif dans nos murs et d’une tournée en francophonie et en Scandinavie. Engagée sur les fronts de la liberté d’expression, de l’égalité hommes-femmes, de l’inclusion, de la justice et de la paix, Emel, la « voix du printemps arabe, nous envoutera de sa musique à la fois sensible et anticonformiste qui oscille entre chants traditionnels tunisiens, folk et trip-hop. Pour entrer dans l’ambiance de la soirée, nous avons le plaisir d’accueillir la talentueuse Meimuna et sa musique folk poétique et intimiste.

 

Emel – TU – Musiques du monde, folk, trip-hop, protest song

Emel (« espoirs » en arabe) se fait connaitre en 2011 avec le titre Kelmti Horra, « Ma parole est libre » qu’elle chante a capella lors d’un rassemblement dans le cadre de la révolution tunisienne. Sa prestation est virale et rapidement diffusée sur tous les médias du Maghreg. Kelmti Horra devient alors l’hymne de la liberté des peuples contre les régimes autoritaires partout dans le monde, au point d’être reprise lors des nombreuses protestations qui ont secoué le monde arabe.
En 2014, Emel répond à l’invitation de la jeune compositrice iranienne Sara Najafi, féministe et activiste qui nourrit le projet fou d’organiser à Téhéran, peu avant les élections présidentielles iraniennes, un concert de chants féminins, interdit en Iran pour des motifs religieux. Emel n’hésite pas à braver les interdits, la censure et les tabous afin d’aider les femmes iraniennes à sortir de leur prison culturelle. No Land’s Song, le film documentaire est réalisé par Ayat Najafi qui retrace cette épopée vers la liberté et l’égalité, sera projeté aux Caves du Manoir samedi 12 mars.
En 2015, Emel est invitée à Oslo pour interpréter la chanson Kelmti Horra en version symphonique lors de la remise du prix Nobel de la paix devant près de 15 000 personnes.

Souvent écartée de programmation (Tunisie) ou interdite de représentation (Israël, Iran) pour des motifs politiques ou religieux, Emel se bat à travers ses chansons pour un monde plus juste, plus libre et plus égalitaire.
Elle collabore avec de grands noms des musiques actuelles comme Tricky de Massive Attack, Valgeir Sigurðsson (ingénieur du son de Björk et de Sigur Rós), Vitalic ou Steve Moore de Zombi (qu’on aura la chance d’accueillir également aux Caves du Manoir le 13 mai prochain), et signe sur le label Partisan Records aux côtés de The Black Angels, Cigarettes After Sex, Bombino, Laura Marling ou IDLES.
Ses albums sont salués par la critique pour être parvenus à mélanger avec talent musique traditionnelle arabe et musique occidentale (folk, trip-hop). Lors du premier confinement durant le printemps 2020, alors qu’elle séjourne dans sa maison d’enfance à Tunis, Emel enregistre seule les bases d’un double album The Tunis Diaries, depuis sa terrasse qui surplombe la ville, avec un simple ordinateur, sa guitare acoustique et sa voix, effectuant ainsi un retour aux sources. The Tunis Diaries comporte deux parties. Le premier disque, Day, inclut des chansons d’Emel dans des versions épurées chantées en partie en arabe tunisien et en anglais. Le deuxième disque, Night, comporte des reprises de chansons de Leonard Cohen, David Bowie et Jeff Buckley. La vidéo de sa chanson Holm est vue plusieurs millions de fois en l’espace de quelques mois.

Emel va sortir en 2022 son cinquième album, Mra (« femme » en arabe) en collaboration avec un groupe d’artistes et productrices de France, des États-Unis et d’ailleurs. Cet album est un voyage audacieux entre féminisme, échange culturel et inclusion. Emel y raconte les histoires poignantes d’hommes et de femmes, cibles de violences et d’abus parfois invisibles, pour leur rendre hommage et favoriser une démarche de réparation et de guérison.

 

Meimuna – CH – Pop-folk experimental

Entre folk éthérée et pop expérimentale, Meimuna nous plonge dans un doux rêve où, malgré la mélancolie parfois poignante, l’écoute et ses airs de voyage initiatique laissent toujours entrevoir des destinations où la lumière triomphe. Récemment auréolé d’un Coup de cœur de la prestigieuse Académie Charles Cros, elle sort « Courage », son cinquième EP.

Le courage de partir, de renoncer, de se défaire, le courage de s’ouvrir aux vents nouveaux. Cinq titres de folk francophone en clair-obscur, que l’auteure, compositrice et interprète Cyrielle Formaz a bercés avec tendresse, au creux de son être, puis portés jusqu’à d’autres belles âmes pour qu’elles les bercent à leur tour. Adriano Koch (claviers), Erik Bonerfält (guitares) et Clément Grin (batterie) apportent tous leur sève à ces hymnes délicats, sous la surface desquels on devine une force rare, l’évidence d’un talent qui bouleverse sans chercher à séduire.