7 septembre 2020
CinéManoir - Nouvelle vague - Baisers volés
Free

Après avoir voyager dans l’univers d’Eric Rohmer en juin, Les Caves du Manoir continue l’exploration de la Nouvelle Vague durant l’automne 2020. Ainsi, durant le mois de septembre, quatre soirées de septembre seront consacrées à François Truffaut et particulièrement à son personnage fétiche Antoine Doinel. Quatre films évoquant les affres amoureuses du personnage des 400 coups. Un court-métrage de 29 minutes, Antoine et Colette, annoncera les classiques Baisers volés, Domicile conjugale et l’amour en fuite. Une thématique sur l’amour magnifiquement portée par Jean-Pierre Léaud.

Le mois d’octobre sera celui de Jean-Luc Godard. Trois films devenus des classiques, qui permettront de rendre hommage à des vedettes disparues dernièrement comme Anna Karina et Michel Piccoli. Pierrot le fou, avec Anna Karina et Jean-Paul Belmondo ; Le Mépris avec Brigitte Bardot et Michel Piccoli ; Une femme est une femme avec encore Anna Karina et un Jean-Claude Brialy dont la coupe de cheveux à historiquement inspiré les Beatles.

Enfin, une œuvre monumentale le 21 novembre avec le passage, rarissime, de Out 1, de Jacques Rivette. Un film de plus de douze heures, à voir selon ses envies et sa disponibilité de 9h du matin jusqu’à 22h… Un film qui a marqué l’histoire du cinéma et qui clôturera ce cycle Nouvelle Vague, qui ne sera assurément que cinématographique… Aux Caves du Manoir.

 

Baisers volés, (FR), de François Truffaut, sorti en 1968, avec Jean-Pierre Léaud, Michel Lonsdale et Claude Jade, 90 min

Lundi 7 septembre 2020 // Portes : 19h30 // Spectacle : 20h15

Gratuit

Antoine Doinel vient de quitter l’armée, où il s’était engagé. Amoureux de Christine Darbon, il fait divers petits métiers : veilleur de nuit dans un hôtel, il se fait renvoyer, ayant participé malgré lui à la découverte d’un adultère par un détective privé. Il se fait embaucher dans l’agence de détectives, mais n’est pas très doué pour les filatures. Le directeur de l’agence lui confie une mission dans le magasin de chaussures de monsieur Tabard, mais Antoine tombe amoureux fou de madame Tabard…